La particule “no” の exprimer une possession

particule-no-の

Aujourd’hui nous allons apprendre à utiliser la particule “の” qui se lit “no”. Les particules dans la grammaire japonaise sont essentielles pour connecter les mots entre eux et donner du sens à la phrase. Cependant cette même particule peut parfois exprimer plusieurs choses différentes, voyons voir quelques exemples d’utilisation de la particule の.

1. Exprime une possession

エヴァさんえんぴつ

  • Le crayon de Eva.

“の” est utilisée ici en tant que particule de possession, traduisible par “de” en français.

En français, nous avons des pronoms possessifs pour exprimer une possession, tel que “mon”, “ton”, “son”, “ses”, etc.

En japonais, c’est plus simple, pas besoin de pronom possessif, et nous utiliserons la forme de l’exemple ci-dessus.

これは、わたしかばんです。Ceci est mon cartable.

  • korewa, watashino kaban desu.

あなたパソコンはマックですか?Ton ordinateur est un Mac?

  • Anata no pasokon wa makku dessu ka?

かれケイタイはこわれています。Son telephone portable est cassé.

  • Kare no keïtaï wa kowarete imasu.

かれらかいしゃはすごいです。Leur entreprise est impressionnante.

  • Karera no kaïsha wa sugoï desu.

2. Exprime un emplacement.

La particule “の” est aussi utilisé pour exprimer un emplacement.

わたしうしろ。 Derrière moi.

  • Watashi no ushiro

つくえうえ。Sur le bureau.

  • Tsukue no ue

かばんなか。Dans le sac.

  • Kaban no naka

かいしゃそと。A l’extérieur de l’entreprise.

  • Kaïsha no soto

3. Exprimer une appartenance à un groupe

“の” est également utilisé (souvent lors des présentations) pour marquer une appartenance à un groupe, un metier.

Par exemple:

わたしともだちゆかさんです。C’est mon amie Yuka.

  • Watashi no tomodachi no Yuka san desu.

De façon littérale ともだち se traduirait par “faisant partie des amis” et わたし étant le pronom possessif “mon” l’ensemble わたしともだち se traduirait par “faisant partie de mes amis”. Mais évidemment en français il serait lourd de dire “Cest Yuka, faisant partie de mes amis”, on va donc tout simplement dire “C’est mon amie Yuka” ou “C’est Yuka, mon amie”.

いしゃ田中さんです。C’est le docteur, Monsieur Tanaka.

  • C’est le docteur, Monsieur Tanaka.

La aussi pareil, la traduction littérale serait “C’est monsieur Tanaka, faisant partie des docteurs”

サッカーチーム, ジュールです。C’est Jules, de l’équipe de foot.

  • Sakkaa chiimu no juuru desu.

Ici comme “équipe de foot” n’est pas un statut comme “docteur” la traduction littérale fonctionne mieux: “C’est Jules, faisant partie de l’équipe de foot”

Enfin, le particule “の” est utilisé afin de déterminer une possession, un emplacement ou une appartenance. Essaye à ton tour maintenant de faire une phrase simple employant le particule の dans les commentaires!!

N’hésites pas si tu as des questions ou des suggestions à faire! A bientôt!

Articles liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour,
    Je suis débutante en Japonais et j’ai du mal lorsqu’il faut associer plusieurs “no” de suite, car je ne sais plus dans quel ordre mettre les mots de ma phrase. Par exemple (tiré du cahier d’exercices que j’utilise) :
    Un livre d’histoire en japonais. -> japonais + no + histoire + no + livre. (je t’écris l’exemple en français car c’est plus simple pour moi) ; pourquoi pas “histoire” en premier ?
    Ou encore :
    Une table japonaise en bambou. -> japonaise + no + bambou + no + table.
    Ou encore :
    Le goût du chocolat suisse. -> suisse + no + chocolat + no + goût.

    Bref j’espère que tu comprend mon soucis et que tu as la réponse miracle 😉 qu’est ce qui doit primer dans la phrase, quel ordre et pourquoi ?

    ありがとう
    Angèle

    1. Bonjour Angèle,

      Comme pour la mentalité japonaise, la langue japonaise prend les choses du général au particulier. D’ailleurs c’est un sujet très intéressant qui à été traité par une émission de télé. Ils ont fair une expérience psychologique entre une personne d’origine japonaise et une autre personne d’origine française (ou belge) et leur demander de décrire un aquarium. Le français à commencé par parler du poisson, puis le décors et enfin l’aquarium en lui meme. Alors que le japonais fais tout l’inverse, il d’écrit d’abord la présence de l’aquarium, l’environment et enfin à la fin il parle du poisson. La mentalité ainsi que la langue japonaise qui sont étroitement liées, traite les informations du général au particulier. Et c’est donc pour cette raison que en japonais on va dire “le Japon” の “histoire” 日本の歴史 (le Japon est le sujet principale dont on parlera de son histoire en particulier) ou “la cuisine” の “hon” 料理の本 (la cuisine est le thème générale et le livre n’est que son support particulier). Pour reprendre un de tes exemples “Suisse” の “chocolat” の “gout” スイスのチョコレートの味 (ici la suisse est le sujet générale, dont on parlera de son chocolat et enfin de sont gout en particulier). Voilà en espérant que mes réponses sont claires, je te souhaite un très bon apprentissage !